Entre Elles - Forum pour femmes

La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par Invité le Dim 3 Avr 2016 - 0:38

Voici le texte que je viens de pondre après avoir finalement visionné le film.
C'est un peu long mais, ce sont mes souvenirs qui sont remontés.  J'ai adoré le film bien sûr.

"La passion d'Augustine" et moi

Je suis en train de visionner "La passion d'Augustine".

J’ai tardé longtemps avant de me décider à le regarder. Quand il était au cinéma, je me suis trouvé des excuses. Je savais que je serais émue.

[ltr]Avec ce film, je retourne dans mes souvenirs de couventine. La vie ordonnée, bien réglée, calme, sérieuse, propre et l'autorité incontestable des religieuses laquelle dans mon cas, était bienvenue. Appréciée même. Savoir qu'on a un cadre, des limites à ne pas dépasser, qu'on grandit dans un climat de confiance avec des adultes responsables (bien sûr, ce n'est pas à la mode de parler de ce que les religieuses et les religieux ont fait de bien pour nous. Tellement plus payant de parler du négatif!).[/ltr]

[ltr]Dormir dans un lit propre, avoir de l'eau chaude pour se laver, des vêtements propres, bien manger à sa faim. Etre enseignée non seulement les bonnes manières mais aussi le français, les maths et être encouragée à faire mieux que de son mieux. Viser plus haut même si on est issue d'une famille pauvre...[/ltr]

[ltr]Etre encouragée par une religieuse en 6e année qui m'avait dit de rêver plus grand, de voir plus haut parce que j'avais l'intelligence pour.[/ltr]

[ltr]Du positif dans ma vie. Et ce, malgré les prières matin et soir, les messes, vêpres, cérémonies religieuses longues. [/ltr]

[ltr]Pouvoir apprendre mais aussi rire, chanter, patiner, danses folkloriques incluses.[/ltr]

[ltr]Le seul bémol: moi qui adorait la lecture... je n'avais que des biographies de saints à lire, ou presque... J'en connais une trollé sur la vie des saints![/ltr]

[ltr]Alors, quand je regarde ce film et que je vois les filles en costume circuler le long des corridors immaculés; les religieuses tout de noir vêtues, les sonnettes qui résonnent, le claquement des mains pour dire que la récré est finie ou qu'il faut se lever et faire son lit...mon coeur se réjouit et je me souviens du temps passé en sécurité.[/ltr]

Puis, lorsque Ginette, après les Fêtes est revenue avec des disques de Tony Roman et des Beatles... les soeurs étaient interloquées... Elles nous les ont laissé écouter... Avec un peu de désapprobation mais avec quand même un sentiment que les temps changeaient.

[ltr]J'ai pleuré à la fin du film. Parce que cette époque est bien résolue, terminée, finie niet![/ltr]

Est-ce mieux aujourd'hui? Pas certaine.

Je remercie toutes ces religieuses qui m'ont enseignée de 1958 à 1970, qu'elles soient Soeurs de Ste-Anne ou de la Congrégation Notre-Dame (les Soeurs grises). Elles doivent toutes être parties maintenant. On ne les a pas suffisamment appréciées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par leocadie le Dim 3 Avr 2016 - 10:55

Exactement le même feeling.

J'ai adoré être pensionnaire,au Hâvre St-Pierr.C'est l'endroit
où j'ai éte le plus heureuse dans ma vie.
Moins,ici,près de chez-moi,trop long à raconter.
Dans le film,toutes des pièces de piano que j'adore.

C'est un vraie pianiste qui joue dans le film,premier rôle pour elle.

Oui,un film que j'ai adoré.

leocadie
Dame d'argent
Dame d'argent

Messages : 590
J'aime : 143
Date d'inscription : 29/10/2014
Age : 70
Localisation : Côte-Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par mamili le Dim 3 Avr 2016 - 13:03

juste une petite mise au point Feedakie, les Sœurs Grises et la Congregation Notre Dame sont 2 communautés différentes. J'ai étudié chez les secondes au Collège Marguerite Bourgeoys. Elles étaient différentes de toutes les autres religieuses. Très éduquées, très cultivées, très en avance sur leur temps, des femmes d'exception pour l'époque. En fait elles étaient le pendant féminin des Jésuites chez les communautés masculines. Jamais de bondieuseries avec elle, que l'exemple de belles valeurs et le désir de transmettre leur savoir. Pour toutes sortes de raisons, je n'aime pas beaucoup les religieuses mais elles je leur respecte et je les remercie de tout cœur.

mamili
Dame d'argent
Dame d'argent

Messages : 243
J'aime : 123
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : île de montreal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par Invité le Dim 3 Avr 2016 - 13:56

Mamili, tu as raison.

J'ai tendance à confondre les deux.  Car j'ai surtout eu les soeurs de la Congrégation Notre-Dame et les Soeurs grises.  Je ne me rappelais pas du nom officiel de leur communauté qui était:  Les Soeurs de la Charité.

Ce sont elles Mamili, qui m'ont recueillie au couvent de Marieville (Hospice ou Orphelinat Ste-Croix), ce sont elles qui m'ont encouragée à pousser mes études plus loin, qui m'ont parlé de mes habiletés, développé mes aptitudes et ma curiosité intellectuelle.

Je leur suis immensément reconnaissante.

Les Soeurs de Ste-Anne, je les ai eues surtout au Secondaire quand j'habitais Rosemont et que je fréquentais l'École Stella-Maris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par gingin le Dim 3 Avr 2016 - 19:08

Feedakie ma tante eétais Soeur Grise de la Charité branche d,ottawa.
Ou elle y est enterrée a leur cimetiere.
Ma tante a commencé a professeur chose qu,elle n,aimait pas.
Mais  avait prise des cours en cuisine pour devenir cuisiniere.
Elle a travailler au Québec comme chef jusqu,a temps que sa communauté arranger avec le gouvernement lui montre la porte.
Elle n.étais pas la seule car toutes ont été misent a la porte dans les écoles,hopitaux etc ...
Les religieuses m,en parlaient tristemnt quand j,allais la visiter
A un moment donner ma Tante et beaucoup d,autres se sont tourner vers le bénévolat.
Voici son premier costume que tu as certainement vue.
Voici son deuxieme c,est ma Tante Lucille Soeur Ste-Placide
La communauté d,Ottawa avait garder le voile.


avatar
gingin
Dame d'or
Dame d'or

Messages : 2491
J'aime : 398
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 64
Localisation : montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion d'Augustine: La musique avant l'Évangile

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum